L’artiste brésilienne Sandra Rey anime des ateliers artistiques à l’École Nationale d’Architecture de Marrakech

L’artiste brésilienne de renommée Sandra Rey anime des ateliers artistiques à l’École Nationale d’Architecture de Marrakech en préparation d’une exposition artistique dans le cadre des festivités célébrant Marrakech comme capitale de la culture dans le monde islamique.

Dans le cadre du programme culturel et événementiel organisé sous le haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste et le protège, à l’occasion de la désignation de Marrakech Capitale culturelle dans le monde islamique, l’École Nationale d’Architecture de Marrakech poursuit le programme de la neuvième édition du Forum International de l’Architecture « al Mi’mâr 2024, avec des ateliers sur le terrain et des débats scientifiques visant la médina de Marrakech en particulier à travers des visites d’étude des anciens Foundoks, notamment ceux impactés par le séisme d’al Haouz, en plus d’un Atelier artistique encadré par l’artiste brésilienne Sandra Rey auprofit des étudiants de l’établissement ENAM, et ce dans le cadre d’une résidence artistique à l’École Nationale d’Architecture de Marrakech en partenariat avec l’ISESCO et le Conseil Municipal de Marrakech, du 15 au 20 avril. Les résultats de ces travaux seront présentés au public dans l’espace du Musée Dar El Bacha.

Comme l’a souligné M. Abdelghani Tayyibi, directeur de l’École Nationale d’Architecture de Marrakech, cet établissement a consacré la neuvième édition du Forum International de l’Architecture pour célébrer la désignation de Marrakech Capitale culturelle dans le monde islamique, comprenant cinq rencontres scientifiques et culturelles internationales auxquelles assisteront les meilleurs experts nationaux et internationaux, ainsi que des expositions artistiques et scientifiques patrimoniales qui se dérouleront d’avril à octobre, visant à échanger des expériences et des connaissances sur des sujets scientifiques et culturels spécifiques à la vieille ville de Marrakech, et à réaliser des visites d’étude sur le terrain qui seront une opportunité pour lancer des ateliers scientifiques pour travailler sur un ensemble de sites et d’espaces historiques affectés par le séisme (hôtels, mosquées, remparts…), mettant en lumière l’importance de cette reconnaissance bien méritée pour la ville rouge en tant qu’opportunité de mettre en valeur le patrimoine et la culture marocains d’une part, et d’explorer de nouvelles approches pour enrichir les discussions scientifiques sur l’art, la culture et l’architecture dans le monde islamique d’autre part.

Le directeur de l’école a ajouté que cet événement international est organisé en partenariat avec le Conseil Communal de Marrakech, le Conseil Régional de Marrakech Safi, l’ISESCO, l’ICOMOS, l’Observatoire de la Palmeraie de Marrakech ainsi que plusieurs universités italiennes et espagnoles, en plus d’organisations civiles spécialisées dans le patrimoine bâti.

M. Abdelghani Tayyibi a également souligné que le Forum International de l’Architecture al Mî’mâr est une occasion de rencontres entre plusieurs institutions et événements pour discuter de diverses questions actuelles, échanger des expériences, et élaborer des conclusions et recommandations opérationnelles qui peuvent être mises en œuvre, ainsi qu’une opportunité précieuse pour les étudiants en architecture d’élargir leurs compétences et leur ouverture à des approches locales et internationales, à exploiter d’abord dans leurs recherches, et ensuite, en tant qu’architectes après leur diplôme.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search