FRUGALITÉ, al Mi’mâr #6/2021

Après le succès des éditions précédentes de al Mi’mâr, qui attire un nombre croissant de professionnels et d’institutions actives dans le domaine de la construction écoresponsable, l’École Nationale d’Architecture de Marrakech organise en partenariat avec la région Marrakech-Safi une sixième édition de février à octobre 2021.
À travers cette rencontre internationale, l’ENAM souhaite faire émerger des débats scientifiques sur des thématiques liées aux milieux de la formation concernant le patrimoine bâti, l’architecture, l’habitat, la construction et les villes engagées dans une démarche environnementale et sociale. Cette manifestation doit aussi favoriser un dialogue constructif entre les différents acteurs de l’aménagement du territoire : ingénieurs, architectes, professeurs d’universités et organismes gouvernementaux et non gouvernementaux nationaux et internationaux. L’objectif est d’échanger sur les expériences réussies et de partager les bonnes pratiques pour avancer plus vite ensemble vers la nécessaire transition écologique et sociétale.
Les activités d’al Mi’mâr sont aussi articulées autour des problématiques actuelles concernant le Maroc en général et en particulier la ville de Marrakech et ses régions, considérées comme une fenêtre sur l’Afrique contemporaine. C’est la diversité de leurs cultures et de leurs styles architecturaux ancestraux, témoignages de la richesse de leur histoire, qui a valu à Marrakech d’être nommée Capitale Culturelle de l’Afrique 2020.
C’est dans ce cadre que l’ENAM a choisi de consacrer la sixième édition de al Mi’mâr à l’achitecture frugale et les aménagements du territoire frugaux et à l’usage contemporain de la terre et des matériaux biosourcés. Présentations de projets, séminaires d’approfondissement et conférences d’experts offriront de multiples opportunités d’échanges et de débats, notamment sur les métiers du patrimoine, les savoir-faire traditionnels et les enjeux sociaux, écologiques et économiques de la construction frugale.
En guise de préparation à cette rencontre, l’ENAM a organisé, dans la continuité de l’édition précédente, des ateliers de concertation avec plusieurs acteurs territoriaux, associations et coopératives relatives à l’artisanat du bâtiment, constructeurs traditionnels et étudiants-architectes. La finalité de ces ateliers est de contribuer non seulement à la formation d’une vision collective et participative, mais aussi à la qualification des Maâllems. La valorisation de leurs compétences, le renforcement de leurs connaissances et leur intégration effective dans des programmes de formation garantiront la préservation du patrimoine bâti et la diffusion des bonnes pratiques pour étendre l’emploi des matériaux biosourcés et géosourcés dans l’architecture contemporaine. Ce travail s’inscrit dans la continuité de plusieurs rencontres régionales, qui ont souligné la nécessité de considérer la réhabilitation du patrimoine comme un levier de développement social et économique, et de valoriser la place de l’artisanat dans cet héritage culturel.
La richesse du patrimoine architectural du Maroc, et en particulier de la région de Marrakech-Safi, est dans ce domaine internationalement reconnue.
al Mi’mâr constitue aussi une opportunité annuelle pour les étudiants-architectes de l’ENAM, qui organise ces rencontres en parallèle à son programme pédagogique. La manifestation élargit leurs connaissances et les sensibilise aux enjeux sociétaux et environnementaux liés à l’architecture et à l’aménagement des territoires.

L’Ecole Nationale d’Architecture de Marrakech programme en partenariat avec la Région Marrakech-Safi, pour la première fois, cette édition spéciale destinée à des rencontres/séminaires d’approfondissement réservés en priorité aux étudiants architectes de l’ENAM, des Cycles de formations conti- nues libres d’accès et sans frais d’inscription, ainsi que la deuxième « Rencontre des experts » et des compétences, et ce durant l’année 2021 de Février à Octobre.
Ces cycles de formation traitent de thèmes de recherche appliquée, publiés dans des revues scientifiques, qui font partie de pro- grammes d’enseignement dans des écoles d’architecture ou d’ingénierie et des universités internationales.
Les activités proposées visent le perfectionnement universitaire et professionnel sur des approches relevant du développement durable et écoresponsable dans plusieurs domaines : urbanisme, aménagement des territoires urbains et ruraux, construction en matériaux géosourcés (terre, pierre) ou biosourcés (bois, roseaux, chanvre, paille, bambou, etc), et modes d’interventions sur le patrimoine bâti.

Programme Final al Mimar 6 2021


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search